Stage clown : une lettre, pourquoi, comment ?

Une lettre de désir ?

Où en êtes-vous aujourd’hui ? Quelles sont vos attentes ?
Elle n’est pas plus de justification quant à ce que vous auriez pu faire avant.
La lettre est une manière de se mettre déjà en travail, de faire connaissance.
Que vous ayez déjà fait un stage avec nous ou pas, où en êtes-vous aujourd’hui ?
L’idée est de commencer à enquêter quant à ce qui pousse à (re)faire un stage de ce type, avec nous en particulier ? Tenter de préciser ce qu’on vient y chercher, questionner ce qu’on espère trouver…
Se situer au cœur d’un parcours, intime, dans la continuité de ce qui déjà est là : le vôtre en général, celui de la créature clownesque en particulier.
Il y a plus de lien qu’on croit entre votre désir en tant qu’être, que personne, et la réalité d’une créature à venir. Elle sera faite de vous. La créature n’est pas une idée. Elle sera vivante de ce que vous accepterez de lui confier. Du rapport entre la musique du dedans et celle du dehors. Comment faire pour que ces deux-là soient accordées ? C’est donc aussi une question d’écriture…

Les formes que cette lettre peut prendre : un dialogue de vous à la créature, ou encore de la créature à vous. C’est vous, l’act-rice-eur, qui serez derrière le nez, comment mettre en mots vos désirs de créature, ou les désirs que la créature pourrait avoir de vous derrière le nez ?
Souhaiterez-vous qu’elle ait ses mots à elle, qu’elle soit silencieuse, qu’elle réponde à certains fantasmes ou certaines obsessions ou préoccupations ou question que vous en tant qu’humain vous pouvez avoir… ?

D’autre part, vous avez dû parcourir le site http://compagniedumoment.com, lire les textes, lire un dossier pédagogique, regarder des vidéos, etc. Peut-être avez-vous quelques questions-réflexions que nous pourrions partager ?

Dans cet esprit, j’invite tout un-e chacun-e à s’asseoir et écrire.

Vincent Rouche

Comments are closed.